protection contre les germes hydriques
  • Filtration anti-légionelles
  • Filtres douchettes, robinets et inline
  • Filtres certifiés Legionella pneumophila, Pseudomonas aeruginosa
  • Protection d’urgence des usagers
  • Gestion globale de la qualité de l’eau
  • Analyse critique des contaminations du réseau
  • Prévention de la résistance des légionelles aux agents désinfectants

Maîtrisez le risque légionelles dans les établissements recevant du public.

légionelles en ERP

POUR PROTÉGER VOS USAGERS CONTRE LES

LÉGIONELLES EN ERP

OPTEZ POUR LES FILTRES

DOUCHETTES & ROBINETS

aqua-tools apporte des solutions d’analyse microbiologique rapide pour maîtriser la qualité de l’eau utilisée dans les process industriels. La maîtrise du risque légionelles des réseaux d’eaux sanitaires est obligatoire dans tous les établissements recevant du public (ERP) depuis 2010, 2011 ou 2012 selon leur catégorie (arrêté ministériel du 1er février 2010). Les installations concernées sont celles qui présentent un risque de prolifération et de dispersion d’aérosols d’eau contaminés dans l’atmosphère, à savoir :

• les réseaux d’eau chaude sanitaire (ECS) collectifs munis de points d’usage à risque : douches, douchettes, robinets... La dispersion des bactéries peut atteindre plusieurs mètres.

• les bains à remous ou à jets et toutes les activités de loisir, de soin ou de bien-être liées à l’eau. La dispersion peut atteindre plusieurs dizaines de mètres.

Le risque légionelle

Les légionelles sont des bactéries du genre Legionella sp. naturellement présentes dans l’environnement, en particulier dans les milieux aquatiques.

Elles colonisent aisément les installations hydriques qui leur offrent des conditions favorables :
• une eau stagnante ou mise en circulation ponctuellement (établissements saisonniers par ex.) ;
• une température comprise entre 25 et 45°C (optimum à 32-35°C) ;
• des traces d’oligoéléments (fer, zinc) ;
• une contamination biologique du réseau par des biofilms ou des protozoaires.

Ces germes vont proliférer de manière privilégiée dans les réseaux d’ECS non contrôlés sur le plan microbiologique en particulier dans les zones où l’eau est régulièrement maintenue à température tiède. Leur éradication totale pose problème du fait de leur résistance exceptionnelle aux agents désinfectants.

➟ Découvrez l’intérêt de nos produits pour la protection anti-légionelles en ERP.

➟ Découvrez l’intérêt de nos solutions d’analyses microbiologiques rapides pour l’analyse et la surveillance des risques des réseaux sanitaires.

La légionellose

La transmission des légionelles se fait par voie aérienne via l’inhalation de microgouttelettes d’eau contaminée (aérosols). La contamination chez l’homme peut occasionner :

• une maladie bénigne avec apparition d’un syndrome pseudo-grippal (fièvre de Pontiac) ;
• une maladie grave avec pneumonie sévère (légionellose) qui peut conduire au décès chez les personnes fragilisées (15% des cas). La légionellose est de ce fait une maladie à déclaration obligatoire.

La gravité de l’infection dépend de la quantité de micro-organismes inhalés, de la virulence de la souche bactérienne et de l’état immunitaire des personnes contaminées. L’espèce Legionella pneumophila du sérogroupe 1 reste de loin la plus fréquente.

Résistance à la désinfection

L’acquisition de la résistance des légionelles vis-à-vis des agents biocides désinfectants (jusqu’à 50 mg/L de chlore parfois) et des chocs thermiques (jusqu’à 70°C parfois) est étroitement dépendante de la présence dans les installations sanitaires :

• de biofilms dans lesquels les légionelles trouvent une niche écologique de prédilection. Elles vont donc s’y implanter et proliférer sous protection de la matrice organique. En savoir plus
• de microorganismes planctoniques (dont de nombreuses espèces de protozoaires : Naegleria, Acanthamoeba, Tetrahymena…) au sein desquels les légionelles peuvent séjourner et se multiplier sous forme de kystes intracellulaires.

De ce fait, une prévention efficace doit reposer non seulement sur l’élimination des légionelles libres, mais aussi sur l’éradication des biofilms et des protozoaires planctoniques.

➟ Découvrez l’intérêt de nos solutions d’analyses microbiologiques rapides pour l’analyse et la surveillance des risques des réseaux sanitaires et l’évaluation des procédures de désinfection.

bouton retourRetour Hygiène de l'eau